Le BIMBY quésaco ?

Accueil / Actualités / Le BIMBY quésaco ?

Le BIMBY quésaco ?

Venant des Anglo-saxons qui pratiquent depuis longtemps le « Build In My Backyard », le Bimby signifie littéralement « Construire dans mon jardin ». En France, le phénomène s’est amplifié depuis plusieurs années dans le but de limiter l’étalement urbain et afin de solutionner le manque de terrain à bâtir ou de logements disponibles. En 2011, le projet BIMBY a vu le jour pour solutionner les difficultés de création de logements dans les villes et répondre au projet « Villes Durables » de l'Agence Nationale de la Recherche.

 

Des recherches menées sur les villes et banlieues dans le cadre du projet « Build In My Backyard », montrent que la division des parcelles existantes, dans les secteurs notamment pavillonnaires, revient à prendre en charge plusieurs problématiques :

  • permettre aux ménages de voir leur situation évoluer à proximité immédiate de leur lieu de vie (déménager à deux pas de son ancienne maison pour trouver une construction adaptée sans perdre de capital par l’achat d’un terrain)

  • densifier des territoires pour le moins diffus

 

Avec l’arrivée et la réalisation des premiers projets BIMBY, les institutions et collectivités territoriales ont suscité un très fort intérêt pour la densification raisonné du BIMBY et ont souhaité engager immédiatement une diffusion sur leur territoire. En France, un très grand nombre d'élus, d'institutions et de services d’urbanisme des collectivités et de l’État sont intéressés par le BIMBY : Communes et Communautés d’Agglomération, Agences d’Urbanisme et CAUE, Etabissements Publics Fonciers, Services déconcentrés de l’État (DDE, DDEA, DDT et DRE), Parcs Naturels Régionaux, etc.

 

Le BIMBY est un enjeu majeur pour les individus, car le projet tend à améliorer le confort de vie des propriétaires en valorisant leur bien sur le marché immobilier et pour les collectivités, car elles peuvent proposer une offre diversifiée de maisons individuelles sur leur territoire sans engendrer d'étalement urbain.

 

Un exemple concret de densification raisonnée : Clos Arc en Ciel à Fontaine (38)


[12/11/2017]